Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 juin 2020 5 26 /06 /juin /2020 10:12

Nous venons d'être confronté à un situation exceptionnelle qui comme le changement climatique, la biodiversité a des effets sur l'ensemble de la planète.. De nombreuses alertes avait été lancée pour annoncer  les risques qu'un tel évènement se produise était important. Pourtant la plupart des nation se sont  montré non préparée à cette éventualité.

Les réflexions ci jointes analyse une partie des effets résultant de ce manque de prise en compte de ce risque mettant en lumière la  vacuité  de la procédure du lanceur d'alerte et par extension l'inefficience de nos prétention de prévoir les risques futurs quel que soit la quantité des données que l'informatique et "l’intelligence artificielle" stocke et analyse.

La quantité n'est pas la qualité en matière d'information dont les principales outils sont la pertinence et la compréhension.

Les hommages et les ralliement à l'image du Générale De Gaulle me donne l'occasion de monter que  la vision de l'avenir ne peux se construire que sur l'expérience des relation de l'homme à la peur et sur la volonté de prendre le risque de faire confiance qui a bien disparue avec le carcan du contrôle informatique.

Bonne lecture

 

Importance de la confiance et de l'experience

Partager cet article

Repost0
28 mars 2020 6 28 /03 /mars /2020 17:59

C’est de ressasser, depuis l’imposition des mesures de confinement, ces recommandations de la Bible :

Si ton frère a péché, va et reprends-le entre toi et luiseul. s’il t’écoute tuas gagné ton frère

Mais s’il ne t’écoute pas prends avec ti une ou deux personnes afin que toute l’affaire se réglesur la déclaration de deux ou trois témoins (Mathieu 18 /15)

Mes frères si quelqu’un parmis vouss’est égaré loin de la vérité et qu’autre l’y ramène, qu’i sache que celui qui ramènera un pêcheur de la voie ou il s’était égarésauvera une âme de la mortet couvrira une multitude de pêchers. (Jacques 5/19-20)

Que j’ai pris la responsabilité de faire part de mes reflexions et expérience sur la conduite d’une situation de crise.

En cours de rédaction d’un ouvrage axé sur l’analyse des distorsions entre nos pratiques et règlement conduisant à la détermination de la valeur, et la réalité d’une économie où le taux d’intérêt ne constitue plus une mesure générique de l’évaluation du risque, j’ai compris l’intérêt pour la compréhension du lecteur de m’appuyer sur la gestion de la crise samitaire que nous traversons.

Je publie donc en avant première un chapitre qui y est consacré.

Pour cette analyse que je me place sous le statut de lanceur d’alerte dans la mesure ou les constations que j’ai pu faire peuvent ne pas correspondre à la réalité du fait d’un accès à unniveau d’information fortement altéré du simple fait du confinement.

Cette simple constatation est de nature à altérer l’évaluation de nos dirigeants peuvent faire de la situation.

Hors de ma résidence, pour avoir répondu à un appel à l’aide d’une personne qui s’étant fracturé le poignet droit, blessure ayant nécessité une opération trouvait en grande dépendance. L’accident s’étant produit juste avant les restrictions portées aux déplacements je me suis tourné faute de service de renseignement en place et en raison de l’imprécision des instructions vers les service municipaux de ma résidence et celle de la personne secourue. Sans réponse à mes demandes de précisions je suis dans l’incertitude la plus totale sur la conduite à tenir pour :

  1. sécuriser ma maison

  2. pouvoir aller chercher des lunettes commandées avant le confinement commndée à Cergy.

  3. remplacer une prothèse auditive perdue 0 Courbevoie.

Au total cette publication constitue une démarche en dernier ressort faute d’avoir pu trouver un interlocuteur, les sites du gouvernement sur la crise ne permettant pas de guider le citoyen.

Que le lecteur m’excuse de ces détails de peu d’intérêt mais imposés par les événements.

Voir article joint

Partager cet article

Repost0
21 décembre 2019 6 21 /12 /décembre /2019 19:16

INTRODUCTION

Il n’est pas besoin d’être un spécialiste de la question, pour accepter la réalité avec les faits qui ont modifier les modalités de financement de cette solidarité entre générations..Les conditions ont elles-mêmes profondément changé avec l’allongement des espérances de vie, l’allongement de la durée des études, les contraintes induites par des modalité de concurrence souvent biaisées, la paupérisation de classes moyennes induites par la crise financière importée, la fragilisation du système financier par les manipulations du temps et des promesses etc.... Elle conduit les gestionnaires des solidarités liées à l’âge à faire admettre que les mécanismes qui ont au fil du temps présidés à son organisation des fins de vies doivent s’adapter aux moyens disponibles. Or cette adaptation implique pour partie la solidarité au sein du statut. Or la solidarité implique la transparence et la confiance quand éventements que nous observons et la prise en otage des actifs qui se déroule actuellement nous emportent bien loin de ces notions.

Prenons un peu de recul et réfléchissons sur les positions des protagonistes qui nous ont conduit à une situation de blocage du type de celle que nous a concocté en 1995 Monsieur JUPPÉ.

INCONPÉTENCES ?

J’ai assisté le 2 décembre dernier à une présentation du CONSEIL D’ORIENTATION DES RETRAITE présentée par M. Delevoye. La première présentation voulait démontrer la misère de de la condition de retraitée de la femme. (La condition féminine est à la mode avec les revendications d’égalité). Or les chiffres compilés ne prenaient pas en compte les revenus annexes et les incidences fiscales sur le revenus net effectif. Cette anomalie induisait un biais considérable dans la démonstration.

Préalablement à la présentation de la réforme, le facteur confiance nécessaire à induire l’acceptation par les personnes devant le plus lourdement contribuer à l’effort de solidarité se trouvait fortement entaché par la faiblesse de la démonstration. Les dissimulations de M. Delevoye, n’ont certainement pas contribué à la restaurer.

Par ailleurs une réforme de ce type dont les précédents exercices se sont conclus toujours sur un abandon des mesures les réformatrices, aurait demandé l’ouverture de négociations préalables au cours desquelles les principaux points de blocage auraient du être traités surtout avec les opérateurs en mesure de déclencher des actions revendicatrices avec des effets notables sur l’activité en cette période de Fêtes :

  1. la logistique

  2. les financement

  3. le tourisme

  4. les commerçants et artisans.

  5. Les professions de santé de masse.

En outre, la méthode utilisée pour engager les réformes est restée la même que celle utilisée pour la LOI n° 2015-990 du 6 août 2015 pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques laquelle n’a été votée que grâce à l’utilisation de l’article 49/3 de la constitution.

Elle consiste à inclure dans un texte dont le volume est important un foule de dispositions certaines acceptables d’autre fortement contestables tant dans la forme que dans le fonds et dont l’effet est de rendre les dispositions illisibles. Dans ces conditions la présentation qui en est faite peut être facilement orientée comme ce fut le cas de la présentation du COR.

Du côté syndical, le consensus n’a pas été obtenu et la conséquence a été de contester le texte en bloc et d’utiliser le flou induit par la difficulté d’expliquer de façon simple le nouveau fonctionnement. De forte incertitude se faisait jour notamment sur les condition d’établissement de la valeur du point qui conduisait tout un chacun à perdre tout repère.

L’utilisation des personnels détenteurs d’un pouvoir stratégique et peu nombreux permettait d’avoir une action importante, mais avec un inconvénient de rendre la sortie de crise éminemment difficile.

Le cas du Métro parisien est emblématique de l’utilisation d’un vrai risque pour les personnels concerné, car l’automatisation galopante des lignes de transport conduit à la disparitions à terme rapproché de cette fonction. La perspective de perdre tout pouvoir de négociation et d’être marginalisé comme tout un chacun et notamment de se retrouver dans la situation des plus défavorisés des retraités actuels a du constituer un puissant facteur de mobilisation.

Par ailleurs ces personnels sont quotidiennement sollicité par des incivilités et la dévalorisation en perspective devient inacceptable.

Ce faisant les revendications devenaient catégorielles et l’exaspération de la population, risque de l’emporter alors que nombre des personnes les plus impactées comme les personnels d’entretien, d’aide à la personne ou les travailleurs en équipes ou le personnel médical sont loin d’être des favorisés de l’ascenseur social.

Au total d’un côté on a détruit la confiance, de l’autre on a construit une situation de blocage.

INCONSÉQUENCE ?

Le blocage construit par les grévistes et les syndicats est directement responsable de licenciements des travailleurs précaires qui ne peuvent se rendre à leur emploi temporaire que génère les achats de fin d’années. Les commerçants et artisans dont l’activité est fortement réduites et qui essuient des pertes parfois conséquentes, vont être obligées de licencier.

Dans la situation économique actuelle ou des ingénieurs doivent se contenter d’emplois précaires renouvelé tous les trois ou six mois, ou se situent les personnels non qualifiés ?

Quand il s’agit du tourismes étranger l’impossibilité de se rendre aux spectacles est pour eux une perte sèche. Pensez vous qu’ils renouvelleront l’expérience ?

L’intransigeance du gouvernement risque d’avoir des effets encore plus néfastes, car comment alors qu’il n’est pas en mesure de gérer ses problèmes internes, comment peut-il prétendre donner l’exemple au niveau européen et gérer à son avantage la négociation du BREXIT ?

Au plan financier la promotion de la place de Paris comme place financière européenne, ou le rayonnement des innovations financières promues par France Innovation, comment peut-elle être crédible.

Au niveau des mouvements du terrorisme, comment alors que quatorze soldats sont morts, obtenir la confiance des populations en situation précaire et que nous prétendons protéger ?

Comment ne pas voir de nouvelles dégradations et violences si nous ne savons pas œuvre de mesure pour résoudre nos problèmes interne dont l’impact est minime par rapport aux préjudices subits dont nous ne mesurons pas encore l’ampleur ? Sur ce point les protagonistes ont une responsabilité identique.

CONCLUSION

Face aux défits du changement climatique, cette crise me semble prémonitoire des risques à venir. Nous prétendons vis à vis de 197 pays montrer la voie pour parvenir à endiguer des risques dont nous ignorons tout si ce n’est que le climat terrestre va devenir de plus en plis instable avec la multiplication des éventements extrêmes . La crise actuelle comme celle des Gilets Jaunes montre combien, les préoccupations de proximité domine les réaction de notre société. Nous nous montrons incapable de relativiser les problèmes et de les régler par gradient de risque.

Les coûts qu’elle implique pour toute la population sont considérable, bien au-delà des coûts qu’aurait généré une réforme de moindre ampleurs s’attachant à gérer les cas de précarité extrême par une solidarité de proximité . Je pense comme le poète italien que rien n’a changé et que nous restons à l’age de la pierre et de la fronde.

Nous embarquons en 2020 avec un nouveau et sérieux handicap

Partager cet article

Repost0
13 septembre 2018 4 13 /09 /septembre /2018 12:25

Ce document fait suite à une intervention du président nouvellement élu dans une émission de télévision intitulée "on n'est ps couché".

Le formulaire mis à disposition, s'étant révélé bien différent que ce que l'on naïvement le citoyen moyen pouvait espérer d'un exercice qui semblait avoir pour objectif de structurer les principes d'action des parlementaires chargés de contrôler les dérives des gouvernants qui ne peuvent pas tout apprécier des besoins essentiels des citoyens confrontés à des changements dont ils assurent l’essentiel des risques.

Les besoins essentiels sont des besoins de bons sens et de clarté, ce qui n'est pas le cas de la gestion du prélèvement à la source dont on ne comprends pas les objectifs en matière d'équité et de simplicité.

Le point le plus questionable étant le fait que pour envoyer notre déclaration que par soucis écologique et d'efficience nous avons  remplie par internet on soit obligé d'autoriser le fisc de prélever sans préavis sans échéance et sans limite de montant sur notre compte bancaire sur lequel nous avions au préalable domicilié un prélèvement mensuel.

Il semble s'agir d'un dictât léonin qui permet à l'État de prendre possession sans motif clair de se saisir de notre patrimoine. Il est ainsi étonnant que les représentants chargé de défendre notre liberté aient autorisé une telle atteinte à la liberté inscrite dans la constitution.

Alors que le prélèvement à la source est après de nouvelles hésitations est confirmé, aucune des réponses concernant les transferts des charges de travail et des risques de non paiement, de trésorerie et de confidentialité de l'État au citoyen n'ont pas été données,une actions des élus semble nécessaire pour justifier le bien fondé de la disposition   

suggestions aux parlementaires pour accroître l'efficience de leurs travaux

Partager cet article

Repost0
7 janvier 2015 3 07 /01 /janvier /2015 18:51

 

 

 

 

 

 

 

p { margin-bottom: 0.25cm; line-height: 120%; }tt { font-family: "DejaVu Sans Mono",monospace; }

REGARDS SUR LES DEBATS TOUCHANT LES

PRINCIPES ET L'EXERCICE DE LA

DEMOCRATIE EN EUROPE

 

 

OBSERVATION DES MOUVEMENTS POLITIQUES ET DE L'ELECTORAT
EXAMEN DES CRITIQUES SUR LE SYSTEME EN PLACE
REPRESENTATIVITE DANS LE CADRE EUROPEEN
QUEL POUVOIR POLITIQUE FACE AUX LOBBIES
 QUEL POIDS AU CHOIX DÉMOCRATIQUE FACE AUX PRESSIONS ECONOMIQUES?
CONCLUSIONS PRATIQUES SUR LE RÔLE DES POUVOIR EN PLACE

 

gestion politique en periode de crise2 gestion politique en periode de crise2

Partager cet article

Repost0
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 18:42

 

 

 

 

 

 

 

 

DE RETOUR DE DÉPLACEMENT JE VIENS DE PRENDRE CONNAISSANCE DU DOCUMENT DEFINITIF DE PRESENTATION DE MON OUVRAGE. JE VOUS OFFRE D'EN PRENDRE CONNAISSANCE; BONNE LECTURE

PLAETEVOET Dossier presse2

PLAETEVOET Dossier presse1

Partager cet article

Repost0
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 10:19

 

 

 

 

 

 

 

Pour rédiger ce livre qui  constitue pour moi  l'illustration de l'engagement moral et éthique qui a dirigé mes engagements familiaux, j'ai suspendu mes publications sur ce blog, et je prie mes lecteurs de m'en excuser.

Je me suis fixé aussi un challenge identique pour ce qui est de l'analyse et la gestion des risques que j'espère de mener à bien pour l'an prochain  son titre LES DEUX CRISES .

Il traitera de mes investigations dans les crises de 1993 et de 2008 à partir de mes approches d'analyse et de gestion des risques et de mon vécu au CREDIT LYONNAIS et à la SOCIETE GENERALE et tentera d'en tirer des enseignements en matière de méthodes et de régulation

 

laissez venir a moi3.1laissez venir a moi3.2

 

 

laissez vrnir a moi baudelaire

laissez vrnir a moi baudelaire laissez vrnir a moi baudelaire

Partager cet article

Repost0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 17:49

rodarie comptabilite2 rodarie comptabilite2  

 

 

 

 

 

 

La crise actuelle qui met en péril le cadre economique juridique et politique de l'EUROPE contruit patiemment sur plus de 50 ans a fait couler beaucoup d'encre , mais peu d'auteurs se sont penché sur les fondements des excès constatés. MONSIEUR HUBERT RODARIE en fait une analyse originale et critique qui a le mérite de poser les bonnes questions.

Pourquoi une telle  folie dans les processus économiques et financiers?

Pourquoi ces amocellement de dettes que l'on transfert des particuliers aux banques des banques aux gouvernements dans un processus de défiance qui s'accroit au fil du temps et que les egoîsmes d'une part et les  tromperies de l'autres alimentent  souvent les profits  de ceux qui ont enclenché le mécanisme..

 Sur la base de mon expériences des échanges internationaux, j'ai voulu élargir la réflexion et enrichir la démarche. En effet comme l'auteur de DETTESE ET MONNAIE DE SINGE, je suis convaincu que ce sont nos base de valorisation, d'évaluation et de répartition de la richesse qu'il faut revoir.

En outre nous ne parviendront à gérer les ressouces de la planète qu'en enclenchant un processus comptable qui ne les valorisent pas uniquement comme une aditions de coûts du travail humain mais comme un patrimoine commun dont il faut gérer les stocks et préserver la disponibilité

 

rodarie comptabilite2 rodarie comptabilite2

Partager cet article

Repost0
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 10:15

 

 

 

 

 

 

 

Les analyses de la crise immobilière américaine stigmatisée par un article de l'AGEFI de 2005 et décrite abondamment par J. E. STIGLITZ dans son essai FREEFALL traduit en français sous le titre LE TRIOMPHE DE LA CUPIDITE, s'ajoutent aux descriptions que j'ai pu faire sur l'incidence des évolutions structurelles  affectant fes  marchés. Le changement des éférences et des intervenants engendrent des  phénomènes modifiant les processus de formations de prix. Ceci conduit à poser le problème du fonctionnement de la démocatie politique et de ses incidences économiques.

Les révoltes de citoyens qui affectent le pourtour méditerranéen que ce soit en Grèce en Egypte, en Tunisie, en Libye au Yemen ou en Syrie reposent sur le même transfert de charges induites par des diyfonctionnement entre la sphère publique  et la sphère privée. La situation de blocage du processus budgétaire américain et les appels du président  à  la prise en considération des cadeaux fiscaux consentis aux "possessseurs  d'avions privés" relève du même processus et l'on peut se poser la question des réactions à venir des citoyens américain face à l'approfondissement de la crise et les révéélations sur les fraude commises par les grands organismes financier GOLDMAN SACHS et JP MORGAN, payant des amendes records pour éteindre la procédure.

Les exemples du texte joint évoquent quelques situations ou le rôle de la communauté economique est injustement sollicitée sur des motifs ne rendant pas compte de la réalité économique ou politique effective. J'y ajoute quelques suggestions.

 

liberte répression liberte répression

Partager cet article

Repost0
14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 18:45

 

 

 

 

 

 

 

La prolifération des évolutions en matière financières éloignent de plus en plus les épargnants de la gestion de leur épargne et de l'exercice de leur jugement sur la façon dont les entreprises sont gérées. Pour palier  à cette prolifération le législateur croit bon de marque sa présence en multipliant les reglementations et les structures de contrôle. Ceci  conduit à aller à l'encontre du but recherché en  ne permettent la survie qu'a des structures de grande taille dont la gestion optimisée élimine la nécessaire diversité propre à assurer une confrontation de marché. a l'intérieur même des ces organisations  la prolifération des règles nuit à une vision claire de la situation avec un objectif non écrit de protéger les dirigeant des risques que leur responsabilité pénale implique/

Une révision de l'approche semble indispensable au minimum pour reconstituer des repères fiables nécessaires à la restauration d'un minimum de confiance.

 

déontologie et crise déontologie et crise

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : COMMODITIES_et_RISQUES
  • : Ce document est une tentative pour faire partager le fruit d'une expérience technique dans la gestion des risques des financements internationaux de Matières Premières ainsi que les réflexions éthiques, qu'elle génère parfois
  • Contact

Recherche

Liens